expert automobile

Depuis avril 2010, un expert automobile est obligé d’immobiliser un véhicule endommagé sur des points précis de sécurité même si ces points ne sont pas en rapport avec les dommages d’accident déclarés à l’assureur